Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 00:30

Source de l'ain2

  Source de l'Ain, reflets

 

 Comme je l'avais annoncé dans un article précédent, j'avais décidé de me rendre à l'exposition des photographes du Vaudioux qui se tenait ce week-end de fin avril.

Décidant de joindre "l'agréable à l'agréable" c'est tout un week-end que nous avons programmé à la rencontre de ces lieux magiques jurassiens.

 

Source de l'ain3

  Source de l'Ain, reflets

 

 Après avoir passé le Col des Roches et Morteau, c'est par des petites routes que nous sommes arrivés à Nozeroy, où nous avons dîné (plutôt déjeûné pour mes amis français) à la Taverne des Remparts.

Ensuite nous avons flâné sur l'Ain. Il n'y avait pas beaucoup d'eau (dommage) ni beaucoup de monde (super), mais la source nous a charmé de part ses magnifiques reflets miroitants sur une eau verte transparente.

Nous avons partagé avec mon mari un parfait moment de détente dans ce lieu calme et magnifique.

 

 

Source de l'ain

  Source de l'Ain, reflets

 

 A proximité de la petite cité comtoise de Nozeroy, le site de la source de l'Ain demeure un lieu privilégié de promenade et de ressourcement au coeur d'une nature bien présente. A la fraîcheur des cours de l'Ain et de son affluent, la Serpentine, profitez des sentiers partant des parkings mis à votre disposition afin de découvrir le saut des Maillys (45 minutes aller-retour à partir de la Source de l'Ain), la Source de l'Ain ou encore les vestiges du moulin du Saut. Vous aurez la possibilité de visiter ces deux dernières curiosités en empruntant le sentier d'interprétation qui les relie.
A 700 mètres d'altitude, la rivière de l'Ain naît d'une source qui devra parcourir 190 kilomètres et franchir de nombreuses gorges et cascades avant de se jeter dans le Rhône, à 20 kilomètres de Lyon. Cette source aux deux visages peut en période de sécheresse ouvrir ses mystèrieuses entrailles aux spéléologues confirmés ou encore débiter 60 mètres cubes d'eau par seconde en période de forte pluie. Ces deux aspects contrastés la rendent incontournable lors d'un passage au pays de Nozeroy               source

 

 

Image1

  Ain, circuit pédestre

 

 

 

saut des maillys

 Saut des Maillys, Ain source

 

 

 

saut des maillys1

  Saut des Maillys, Ain source 

 

 

 

saut des maillys3

  Saut des Maillys, Ain source

 

 

 

 

saut des maillys2

Saut des Maillys, Ain source

 

 

 

 

la taverne des remparts

 

La Taverne des Remparts

 

Pour 3.50 euros, un menu crise, ce jour-là, poulet grillé, petits légumes, gratin de pommes de terre et dessert.

Nous avons choisi une formule tout compris à 12 euros :

buffet de salades et viandes, bourguignon de boeuf et accompagnements, fromages (que nous avons décliné), dessert (une île flottante) café, vin et eau. Le tout servi avec grande gentillesse!

Dans la région, je vous le conseille vivement....

  la taverne des remparts1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

syam2

  Syam

 

 

 syam3

    Syam

 

Je vous invite à découvrir Syam au travers de l'objectif de Martine 

 

 

syam

    Syam

 

 

Sur le deuxième plateau de l'arc jurassien, à quelques kilomètres de la ville de Champagnole, les forges de Syam sont installées au débouché d'une étroite vallée, au confluent des rivières de l'Ain et de la Saine. La situation géographique du site, dans cette zone traditionnellement vouée à une économie de montagne, ne semblait pas à priori leur réserver un long avenir. Or c'est en partie cette caractéristique, liée à la fragilité d'un milieu, qui le préserva.

 

 

Les forges de Syam, historique, lieux, vie et travail......source  

 

 

syam4

    Syam

 

 

 

 

au moulin des truites bleues

au moulin des truites bleues1

    Le Moulin des Truites Bleues

 

Encore un endroit charmant qui nous laissera un excellent souvenir. Ce week-end "en amoureux" sans enfants, et sans chien*laissé à la garde de ces derniers*, nous avons voulu

marquer l'évènement! Pratiquement vingt ans sans jamais se retrouver....

Et bien ce Moulin fut parfait. Grande et magnifique chambre, balcon avec vue sur un magnifique parc et la Lemme, sanitaires haut de gamme. Mets (Foie gras poêlé et filets de perche au vin jaune....) et ambiance raffinés. Pour ne rien gâcher, prix raisonnables.

Plus de détails : le blog de Miss Catastrophes avec plein de photos 

 

 

moulin des truites bleues

  Le Moulin des Truites Bleues

 

 

 

moulin des truites bleues

Le Moulin des Truites Bleues

 

 

Repost 0
Published by Maeldune - dans Jura je t'aime
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 00:02

Les cafignons, n'est-ce pas un mot mignon?

 

les cafignons

 

A vos comms..................

 

 

Pour le mot précédent qui était roïller  , voilà quelques explications :

 

C'est un mot que nous utilisons très couramment. En fait, lorsqu'il fait un temps de chien et qu'il flotte abondamment, nous disons qu'il roïlle. C'est un mot "raccourci" pour nous qui est beaucoup plus explicite concernant une pluie drue qui fouette! Mais il nous arrive, tout aussi fréquemment, de l'employer dans le cadre d'une bagarre (Il s'est fait roïllé) plus rapide que : il s'est fait roué de coups....Mon mari étant instituteur, je le taquine parfois en le traitant de "roïlle-gosses) nom désignant ceux qui, dans le cadre de leur fonction, maintenaient une discipline appuyée par des châtiments corporels...........heureusement n'ayant plus court aujourd'hui........

Repost 0
Published by Maeldune - dans Les mots jurassiens
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 12:33

En ces temps où nous "re-patouillons" dans la terre..........

voici un article paru aujourd'hui dans mon quotidien : Le QJ, quotidien jurassien

 

Avec Nepeta, empereur des minets!

007

 

 

 

Ave Nepeta, empereur des minets!
Dossier JARDINAGE - paru le 20.04.2010 (La liberté, repris par le quotidien jurassien, et par moi)

Surnommée «la menthe des chats», cette plante attire les fauves comme le vinaigre les mouches. De plus, elle repousse les pucerons...

Ah, Rome! Quelle époque! La grande Rome, rayonnante, berceau de tous les fastes, de toutes les lumières et aussi fief de tous les escrocs du peuple. L'empire de tous les excès, de tous les éclats et aussi de l'insolence du pouvoir qui se les dorait à la feuille. Bref, Rome était un lieu où il faisait bon vivre (si vous étiez du bon côté de la barre) et où les moments de détente entre ami(e)s prenaient parfois des tournures rocambolesques. Imaginez-vous invité à l'heure de l'apéritif chez un riche tribun: assis dans le salon d'attente, une ribambelle de sculpturales naïades et d'eunuques bodybuildés à peine vêtus vous font signe de les suivre. Vous vous dites «sympa l'tribun!» et vous marchez quelques minutes dans un couloir marbré et interminable, placardé de toiles représentant d'illustres inconnus ventripotents auxquels vous n'auriez certainement pas donné votre fille à marier. Arrive la lumière au bout de ce tunnel. En pénétrant dans ce qui semble être le carnotzet version grand luxe, les serviteurs de votre poteau l'tribun s'écartent successivement de chaque côté de l'immense pièce dans un ballet parfaitement orchestré pour aller se placer au pied de chacune des colonnes. Droits comme des piquets, prêts à bondir pour servir leur maître, ils épousent les rondeurs des colonnes qui jalonnent ce haut lieu de la jouissance. D'un mouvement ample et souple de la main, une des demoiselles vous indique la position à prendre sur le canapé surplombant une table débordant de victuailles. A moitié affalé, en léger appui sur le coude, vous saisissez une grappe de raisin de votre main libre et vous faites le fier en montrant que vous savez vous y prendre. Au moment où vous alliez croquer dans une baie gorgée de suc, un râle rugit à l'opposé de la pièce: «Tu veux bien arrêter de faire le sot dans les nepetas? C'est pour les chats que je les ai plantées!»    Accompagnantes florifères    Les nepetas sont des plantes vivaces rustiques et robustes. Non contentes de nous en mettre plein les yeux de leur abondante floraison ininterrompue de mai à octobre, elles sont également les alliées de tous les végétaux sensibles aux attaques de pucerons et autres bestioles enquiquinantes. En effet, grâce à leur feuillage agréablement odorant, ces gentilles dames repoussent sans chichis les pique-assiette de vos rosiers, arbustes à baies et même de vos laitues. C'est une huile aromatique contenue dans leurs feuilles qui produit cet effet répulsif naturel contre beaucoup d'insectes indésirables, y compris les moustiques! Alors plutôt que de sortir l'artillerie chimique, plantez des nepetas! Faciles d'entretien, un sol pas trop humide et un bon coin ensoleillé ou mi-ombragé leur suffit pour épanouir leur feuillage vert argenté, qui sera plus argenté que vert en plein soleil, et leurs fleurs en grappes dressées blanches, roses ou violettes selon les espèces et les variétés. Afin de les garder bien compactes, n'hésitez pas à les rabattre très court en avril.    Les chats en sont dingues    Originaire des zones tempérées d'Europe et d'Asie, ce groupe de plantes herbacées comprend les célèbres Nepeta cataria et les nepeta x faassenii, plus connues des jardiniers sous les titres évocateurs de «Menthe des chats» ou «cataire». Ces noms communs se retrouvent dans tous les pays où ces plantes sont cultivées, c'est dire si l'effet est connu. Les nepetas attirent les chats, enfin la plupart des chats, car il y aura toujours deux ou trois tordus qui vous feront le coup du «moi, ça ne m'intéresse pas plus que ça», mais les autres, eux, vont vous épater. Alors si vous possédez un ou plusieurs félins, plantez un groupe de nepetas dans votre jardin ou en bac sur votre balcon et protégez-les avec un grillage le temps qu'elles s'enracinent (mettez plutôt une cage en acier si vous possédez un tigre ou un lion). Ensuite, retirez cette protection et lâchez vos fauves: l'effet est surprenant! Tels de riches romains, ils vont se vautrer dedans, se tourner dans tous les sens, ronronner à tue-tête, grogner, miauler, gratter pour finalement s'étirer et se laisser emporter par leur passe-temps favori: la sieste. Ave Nepeta!
JEAN-LUC PASQUIER

 

 

 

Bon après plusieurs *bricolages* j'arrive enfin à mettre cet article!

Bonne lecture et bon jardinage...

Repost 0
Published by Maeldune - dans Les 4 pattes
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 21:01

Tellement rare, mais aujourd'hui il faisait si doux.......même au sommet de nos mille mètres....

D'ici quelques jours, je me baignerai à nouveau dans un visuel tout vert, plein d'espoir!

 

Massaï

 

la verrière, intérieur, avec Massaï dans le ploum ploum.........

 

DSC00186

 

Et l'extérieur, avec une cytise croulante sous le jaune....

Repost 0
Published by Maeldune - dans Jura je t'aime
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 12:44

Un concours, mais une bonne occasion de découvrir un joli blog de création!

 

blogcandyplacedesbijoux

 

Parce qu'en avril , ne te decouvres pas d'un fil  placedesbijoux nous propose un petit blog candy pour habiller notre cou , et remporter 3 de ces magnifiques colliers écharpe uniques !
Pour participer c'est très simple , suivez le guide ... !

1- Faites un article sur votre blog , avec l’image et le lien direct vers le blog / boutique ! Bien sùr il restera tout le long du concours!

2 - Laissez  un commentaire sous l’article avec le lien direct vers votre article !

Je n'ai pas de blog ? Vous pouvez participer en vous inscrivant à notre newsletteur , en parlant de notre candy blog et de notre boutique autour de vous , famille , amis , forum … mettre le lien du concours sur votre page facebook ...

Attention pour les skyblog , votre article sera supprimé si vous mettez un lien vers overblog , mettre donc l'image et le lien vers la boutique
www.espaceperle.fr !

 

 

Le tirage au sort aura lieu le 20mai dans la journée et désignera 3 gagnantes qui remporteront chacune un collier écharpe !


Repost 0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 11:23

Bon vent pour le mot du jour : roïller.

Ce verbe a la particularité d’avoir deux significations courantes par ici.

 

roïller

 

 

Pour les cassons, l’indice se trouvait dans le mot !

Et Pierrette s’est bien cassée la tête tandis que Ghislaine, ça lui cassait

les pieds !

 

Les cassons, chez nous, c’est le gros chenit !!!

C’est la récupération des ordures encombrantes, autres que les ordures ménagères.

Nous distinguons même  deux sortes de cassons,

Les normaux et les gros !!!

 

Vous pouvez voir ci-dessous notre calendrier communal.

Attention, chez nous le tri est une affaire sérieuse et depuis de nombreuses années.

 

 

les cassons1

Repost 0
Published by Maeldune - dans Les mots jurassiens
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 07:03

Il fut vite décidé de créer une maison pour ces petites bêtes car dans le commerce, celles-ci sont exorbitantes.

D'ailleurs elles ne résistent pas très longtemps aux gerbilles, même celles spécialement conçues pour elles.

 

Alors j'ai couru les supermarchés et trouvé un coffre qui allait faire l'affaire!

 

gerbille cage

 

Ici, mon mari entre en action, et évide la partie de devant et le plateau. Un plexi est installé devant, un grillage

recouvrira le haut.

 

gerbille cage a

 

Ensuite, faut aménager l'intérieur! Un étage en plexi est installé, une échelle et des petites maisons!

Les gerbilles sont sociales et vivent en groupe. Nous avons remarqué que les portées étaient  issues des

mêmes parents qui s'en occupent admirablement.

 

gerbille b

 

Vivement que je retrouve mes parents et ma maison!

 

gerbilles

 

 

La voilà terminée, tapissée de foin. Solide, elle résiste toujours depuis six ans!

 

 

Repost 0
Published by Maeldune - dans Les 4 pattes
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 06:40

Il était une fois une souris du désert....

 

gerbille a

 

qui vivait au milieu des siens, des chats et des chiens..........

 

gerbilles c

 

Ce fut une drôle d'aventure que d'accueillir ces petites souris chez nous! C'est d'abord un achat de deux

petites femelles en animalerie, dont une seule fut nommée : Yuka ! la noire. (Allez savoir pourquoi?)

Bien vite, leur maître, soit notre cadet, leur a trouvé des compagnons, ce qui n'était pas prévu au programme!

Notre maison fut la plus prospère au village! Que de nichées......

 

gerbille

 

 

gerbille portée

 

Elles ont l'air bien fragiles, détrompez-vous, nous n'avons jamais dû faire face à un décès prématuré!

 

gerbille c

 

Et grandissent si vite......

 

gerbilles a

 

Une grande aventure !

Repost 0
Published by Maeldune - dans Les 4 pattes
commenter cet article
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 00:48

Voici le mot du jour : les cassons ...

à vous de vous casser la tête!

(pas trop, ce serait dommage)

 

les cassons

 

 

 

La Tchoupe (mot de mercredi dernier)

Je ne résiste pas au plaisir ici de vous livrer au complet la description de Pierre Henry  

Dans le parler régional, une tchoupe ou tchouppe, est  une chevelure en désordre, mal entretenue et souvent abondante.

Selon Louis Guinet, les Gallo-romains ont emprunté tufa au germanique. Ce terme signifie "panache  ou faisceau  de plumes serrées à la base et flottant en haut, servant à orner une coiffure". Tufa a donné touffe(de cheveux) en français. Cette conjecture est confirmée par Pierre Guiraud qui voit dans touffe le croisement de la racine germanique avec le latin tufa "toupet, plumet". Notre tchoupe est-elle une variante dialectale de touffe, issue des parlers de l'Est, ou un emprunt au suisse alémanique Tschupp? Restons dans le domaine des hypothèses.

Les variantes de tchoupe sont nombreuses dans le patois d'Ajoie : tchoat, tchoupat, tchouffe, tchoupé et tchaipat.

D'après Charles Montandon (Le Matin du 08.06.1986) tchoupe serait un diminutif du bas-latin cappa "petite  cape ou chape, manteau". Ce mot aurait pris le sens de touffe de cheveux en patois jurassien et aurait donné tchaipate, d'où le nom de famille Chapatte. Cette étymologie n'emporte pas la conviction. Il est vrai que le journaliste lausannois n'affirme rien; il emploie prudemment le conditionnel.

La seule certitude que nous possédions en cette matière ébouriffante, c'est que cheveu se disait chevel en ancien français. Pensons aux dérivés : chevelu, chevelure, échevelé. Le mot vient de la famille latine capillus, apparentée à caput, la tête. Encore que cette parenté ne soit pas clairement établie. Quoi qu'il en soit, nous connaissons la lotion capillaire, pour nous frictionner les cheveux, et les veines capillaires, c'est-à-dire fines comme un cheveu.

Les locutions relatives aux cheveux sont nombreuses en français. Quand on a trop bu, on a mal aux cheveux. Si une chose nous inspire la terreur, elle nous fait dresser les cheveux sur la tête. Au lieu de se faire de la bile, on se fait des cheveux. Mais si l'on est vraiment tourmenté à l'extrême, on s'arrache les cheveux. Un événement survient-il mal à propos? Il arrive comme un cheveu sur la soupe. Mais nous devons réagir et, quelquefois, profiter rapidement de l'occasion, autrement dit la saisir par les cheveux.

Arrêtons ici cette liste non exhaustive, de peur d'être accusé de couper les cheveux en quatre. A moins que vous ayez déjà trouvé que ce billet est un peu tiré par les cheveux.

17 décembre 1988

 

En ce qui me concerne, ayant une chevelure longue, abondante et frisée étant enfant, que n'ai-je entendu au lever : "mais quelle tchoupe!!" Au  moment de la mise en forme, que n'a-t-elle été source de "minis" tortures.

 

Les mots joués :

la tchoupe, chevelure indisciplinée

la baîchatte, jeune fille

la plètche, neige fondue

Il bardjaque, il baragouine

 

Repost 0
Published by Maeldune - dans Les mots jurassiens
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 19:39

mimet avril 2010

 

Intermède à l'intérieur des terres. Ici Mimet, très joli petit village, dont d'ailleurs nous connaissons le maire,

mais que nous n'avons plus vu depuis plus de vingt ans!.

Balade en garrigue et pinède, c'est le jour le plus agréable!

Nous embrassons visuellement toute la plaine d'Aix !

 

massif de l'étoile, avril 2010

 

 

En-dessus de Mimet, nous admirons le massif de l'Etoile qui culmine à 780m. Même lorsque l'on s'éloigne du littoral c'est toujours un paysage magique et plein d'odeurs qui nous entoure! Typiquement provençal!

 

décharge des cadeneaux avril 2010

 

Le temps d'aller cueillir nos herbes aromatiques, je ne peux m'empêcher d'aller jeter un coup d'oeil par ici!

Bon, je suis en zone interdite, réexpédiés military par un employé, de la décharge des cadeneaux.

 

Joli point de vue dont seuls les déchets profitent!!!

 

 

nouk et calyx avril 2010

 

Dernière soirée chez papa, avec Calyx et Nouk au fond du jardin!

Vraiment incongru ce bouvier bernois à Marseille et la visite de cette nordique de Calyx!

 

En tout cas une belle rencontre que ces deux chiens.

 

Et hop, il faut retourner dans le Jura, où paraît-il, il neige..........grrrrrrrrrrrr

Repost 0

Présentation

  • : Dentelles de sapins et cotons
  • Dentelles de sapins et cotons
  • : Jurassienne, je vous souhaite la bienvenue et vous offre la protection de nos si majestueux sapins sous une couette de blancs flocons. Blanc comme mes tricots d'art, blanc comme ma chienne, blanc comme l'hiver du Jura
  • Contact

Texte Libre

Recherche